Christian Jolibois et Christian Heinrich

christian jolibois et christian heinrich vous répondent

Pourquoi écrivez-vous des histoires de poules ?

Question de Maelys – 7 ans
la réponse de Christian Heinrich

Tous les bonheurs de notre enfance viennent de la campagne, des meules de foin, des champignons des prés, de la traite des vaches et des basses-cour où nous ramassions les oeufs, naturellement.
Devenus adultes et citadins, il nous est apparu à un moment que peu de livres de jeunesse parlaient de la poule de manière humoristique.
C’est une des raisons qui nous a poussé à pondre ces histoires de gallinacés.
Après 15 ans d’aventures, nous continuons à réaliser avec enthousiasme que la poule reste un sujet inépuisable, autant que sa mythologie.
C’est un animal très sentimental et nous voulons lui rendre un peu justice.

Qui trouve les histoires des Ptites Poules ?

Question de Lucie – 9 ans
la réponse de Christian Heinrich

C’est un peu comme se demander si c’est la poule ou l’oeuf qui a commencé.
En réalité chez les 2 Christian, le dessin et le mot participent ensemble à l’invention de l’histoire. Ce sont deux langages complémentaires qui se nourrissent l’un de l’autre.
Par l’image et le mot, les idées de chacun prennent forme, montrent une intention, une direction.
Car une idée c’est d’abord quelque chose de fluide, comme le vent, de souple, comme l’eau. Il faut la fixer, la noter, la tester… Chacun apporte ses idées comme de l’eau au moulin. On brasse, on mouline, on mélange, on observe….
Après 5 mois de travail, sort un récit d’où on ne sait plus trop qui a trouvé telle ou telle idée.

Comment dessine-t-on une poule ?

Question de Enzo – 9 ans
la réponse de Divers

Quel est votre dessinateur préféré Monsieur Heinrich ?

Lucas – 7 ans
la réponse de Christian Heinrich
Lurchis Abenteuer

Lurchis Abenteuer

C’est délicat de n’en nommer qu’un seul, car beaucoup ont influencé mon dessin durant mon enfance et construit mon alphabet visuel.
On n’est jamais le passeur d’un seul style.
Parmi ceux-là, Félix Lorioux, Jean de Brunhoff, Goscinny & Uderzo, Hergé, Franquin et Samivel.
Plus proche de nous, je suis saisi par la force et l’esprit d’un dessin comme celui de Voutch, de Mario Ramos, de Tomi Ungerer, de Ben Kirchner, Jo Sacco, Li-Kunwu (…)

Max und Moritz de Wilhelm Busch  et Goupil de Samivel

Max und Moritz de Wilhelm Busch et Goupil de Samivel

Le renard et les raisins (La Fontaine) par Félix Lorioux

Le renard et les raisins (La Fontaine) par Félix Lorioux

Quels sont vos livres préférés ?

Questions de Mathilde – 6 ans
la réponse de Christian Heinrich

Christian Jolibois : C’est Les 3 Mousquetaires d’Alexandre Dumas que j’ai lu à 11 ans.

Christian Heinrich : Je pourrais là aussi en citer de nombreux. Certains ouvrages ont tellement accompagné mon enfance qu’il m’est impossible de les oublier : les romans de Jules Verne, de Carl May, de Jack London, les contes et légendes, la mythologie… Et absolument toutes les bandes dessinées, fanzines ou histoires illustrées qui me capturaient et m’emportaient loin, pour mieux m’abandonner à mon propre imaginaire. Le monde désenchanté de Sylvain et Sylvette, celui drôlatique de Max & Moritz, les aventures de Goupil, de Lurchis, jusqu’aux motifs de la tapisserie, chez mes grands parents ou ceux encore imprimés au fond des assiettes du dimanche, tout cela a été singulièrement préféré et constructif à un moment de ma vie.